Projet d’EPR à Gravelines : tout simplement incompréhensible !
Partager

Projet d’EPR à Gravelines : tout simplement incompréhensible !

EDF a annoncé, vendredi 18 décembre, son intention d’implanter un EPR sur la centrale de Gravelines.
Tout devrait inciter EDF à ne pas envisager de nouvelles implantations d’EPR. Le chantier de Flamanville, en Normandie, est le théâtre d’une succession de dysfonctionnements majeurs, avec comme conséquence une explosion de la dépense publique : ce projet chiffré initialement à 3 milliards d’euros pour une mise en service en 2012 est désormais estimé à près de 19 milliards d’euros, avec un retard cumulé d’au moins dix ans.
La moribonde centrale de Gravelines est une des plus vieilles centrales atomiques en activité. C’est aussi une des plus puissantes d’Europe. Est-il besoin de rappeler ici les risques qui pèsent sur la centrale ? Montée des eaux due au changement climatique, infrastructure vieillissante, accumulation des « incidents mineurs ».

Pour Katy Vuylsteker : « La région des Hauts de France ne manque pourtant pas d’atouts pour devenir pionnière d’un modèle énergétique basé sur le renouvelable – avec un coût de l’électricité inférieur à celle produite par un EPR. A terme, elle pourrait ainsi sortir de la production nucléaire – si les choix stratégiques étaient les bons ».

La région Hauts-de-France mérite bien mieux que cette ambition qui regarde dans le rétroviseur. Les écologistes entendent bien peser sur les débats à venir, en défendant pour la future politique énergétique régionale l’efficacité et la sobriété énergétique, ainsi que le développement des énergies renouvelables.

Pour Vincent Dhélin : « Notre vision est celle d’une région axée vers une production d’énergie raisonnée et durable, et qui s’éloigne du nucléaire. Une région engagée également dans la sobriété énergétique, démarche
créatrice d’emplois non-délocalisables et nettement moins dangereux que ceux du secteur nucléaire ».

Il y a des cadeaux de Noël dont on se passerait volontiers. Sans nul doute, cette annonce d’un EPR en Hauts-de-France remporterait cette année la palme.

Contacts :
Julie Nicolas et Pauline Ségard, porte-parole