Communiqué de presse EÉLV : Crise sanitaire et élections
Partager

Dans une situation particulièrement difficile, EÉLV Nord Pas-de-Calais constate à l’occasion du premier tour des élections municipales l’ancrage des thèmes de l’écologie politique dans le débat public. Néanmoins, l’enjeu de ces prochains jours n’est pas là, et nous rappelons avec force que la priorité doit être à l’urgence sanitaire.

D’un point de vue politique, la poussée des listes écologistes est encourageante, même si la très forte abstention a freiné la vague verte espérée. La crainte liée à la propagation du coronavirus explique en grande partie cette situation. Dans ces conditions, les votes favorisent la sécurité de l’habitude plutôt que l’audace du vote écologiste, d’où le renforcement constaté de la prime aux sortants.

Les résultats obtenus nous encouragent : les victoires à Loos-en-Gohelle, Fâches-Thumesnil ou Louvil, le très bon score obtenu à Lille, l’implantation dans le paysage politique à Arras, Mons, Villeneuve-d’Ascq, Boulogne, Tourcoing ou Valenciennes, l’installation de l’écologie à Cambrai sont autant de preuves que l’écologie politique est une alternative crédible au duel factice RN/LREM qu’on souhaiterait imposer aux Français·es, et que les résultats d’hier fragilisent. Nous nous félicitons à ce titre de l’échec des listes du Rassemblement National qui, hormis à Hénin-Beaumont, peinent à s’implanter localement, voire régressent nettement dans le Bassin Minier. Quant aux listes identifiées LREM, leur implantation et leurs scores confirment la méfiance envers la politique menée depuis trois ans, qui accentue les injustices sociale et environnementale.

Toutefois, ces résultats ne doivent pas faire abstraction des circonstances particulières dans lesquelles s’est déroulé ce premier tour de scrutin. Si les décisions prises par le premier Ministre sont nécessaires, le flou de cette dernière semaine est quand même à regretter. Tout doit être mis en œuvre pour freiner la propagation de la pandémie. Et c’est bien là la seule priorité à avoir. Dès lors, la question du report du second tour, voire de l’élection elle-même se pose évidemment. Les écologistes sont prêts à cette éventualité, et soutiendront sans polémique cette décision si elle devait être prise. Mais pour évacuer tout soupçon de manipulation électoraliste, le Président de la République devra accompagner cette décision d’un soutien sans faille aux personnels hospitaliers et médicaux, soutien moral évidemment mais également logistique et financier.

Cette crise sanitaire sans précédent montre la fragilité de notre modèle de développement. L’urgence sanitaire seule doit nous guider en ce moment. Fidèle à ses principes de solidarité, d’égalité et d’inclusion, EÉLV Nord Pas-de-Calais, en toute responsabilité, appelle la population à se mobiliser pour éviter toute propagation, et à faire preuve d’intelligence et de créativité pour aider et accompagner les personnes les plus vulnérables.