Voeux 2020
Partager

Chers·ères ami·e·s,

L’histoire retiendra de 2019 que l’écologie politique peut désormais prétendre être une alternative sérieuse à la dérive néo-libérale et au replis identitaire. Loin de s’essouffler, les marches pour le climat continuent de mobiliser ; la finitude du monde, l’obsolescence de notre société consumériste, les attaques accrues contre la nature, les menaces sur les solidarités sont des considérations partagées par un nombre croissant d’entre nous. La prise de conscience se généralise et s’amplifie, et c’est tant mieux.

Reste maintenant à réussir l’étape qui fera accéder au pouvoir celles et ceux qui feront de l’écologie une priorité d’action. Face à l’urgence climatique, nous n’avons plus ni le temps, ni le choix.

La période qui s’ouvre revêt pour notre région une importance capitale. Quand l’exécutif Bertrand foule aux pieds la question environnementale d’une façon aussi grossière et clientéliste, c’est la nature que l’on agresse. Quand les candidatures aux municipales s’engouffrent dans le verdissement des paroles sans prendre conscience des enjeux, c’est l’écologie que l’on agresse. Quand on moque la jeunesse qui s’inquiète et résiste, c’est l’avenir que l’on agresse.

Nos militant·e·s ne s’y trompent pas, dont le nombre augmente avec une régularité encourageante. Cela nous réjouit. Cela nous oblige également. Nous ne pouvons les décevoir.

Cette année 2019 a vu EÉLV Nord Pas-de-Calais porter fièrement le drapeau de la lutte pour le climat. A Pitgam contre l’élevage industriel, dans l’Avesnois pour défendre une agriculture débarrassée des pesticides, à Boulogne pour porter le projet d’une pêche responsable, à Lille pour s’opposer à la bétonisation de la friche Saint-Sauveur, dans le bassin minier pour promouvoir la résilience des territoires… les exemples sont nombreux de notre capacité de mobilisation, et les écologistes devront continuer en 2020 à être les aiguillons de la lutte contre le changement climatique. Et comme il ne saurait y avoir de justice climatique sans justice sociale, nous devrons également  combattre pour une région plus juste et plus solidaire, comme nous le faisons déjà contre le projet de réforme des retraites, pour un accueil digne des réfugié·e·s ou pour la justice territoriale.

Mais pour être pleinement entendus et efficaces, ces combats militants doivent franchir les portes de nos mairies. Les listes écologistes se multiplient, et l’objectif annoncé d’en voir un maximum dans nos territoires est atteint. Continuons ainsi. Faisons preuve de pragmatisme et d’ouverture, mettons l’écologie au cœur des projets municipaux, et en mars prochain, faisons en sorte qu’advienne enfin le temps de l’écologie !

C’est pour ces raisons, et pour bien d’autres encore, qu’EÉLV Nord Pas-de-Calais vous souhaite une bonne et heureuse année 2020, qui sera, j’en suis sûr, celle de l’écologie, de la justice et de la solidarité.

Yannick BROHARD
Secrétaire régional d’EÉLV Nord Pas-de-Calais