EELV NPdC contre le Black Friday
Partager

EÉLV Nord Pas-de-Calais s’oppose fermement au  modèle consumériste que s’apprêtent à renforcer les absurdes opérations commerciales du « Black Friday », et dénonce la complicité de ceux qui, comme Xavier Bertrand, les encouragent.
Les gourous de la consommation et les drogués de la croissance seront une nouvelle fois gâtés ce vendredi 29 novembre à l’occasion du « Black Friday ». Depuis plusieurs jours déjà, et avec force publicité, les enseignes de la grande distribution nous abreuvent de promotions aussi spectaculaires qu’absurdes dans le seul but de créer un engouement artificiel qui repose autant sur la frustration que sur le réflexe consumériste.
Surconsommation, gâchis, déchets, obsolescence programmée, déshumanisation … cette opération commerciale représente tout ce à quoi s’opposent les écologistes, et ce contre quoi marchera également vendredi la jeunesse inquiète pour le climat et son avenir.
Par delà cette opération commerciale, c’est à une réflexion plus large sur notre modèle de société que EÉLV Nord Pas-de-Calais invite nos décideurs, à commencer par Xavier Bertrand. En effet, tout dans les actes et les décisions prises par le Président de Région transpire la soumission au modèle consumériste illustré par l’inquiétant déploiement de l’hydre capitaliste Amazon sur notre territoire. Selon Hélène Hardy, co-secrétaire régionale d’EÉLV Nord Pas-de-Calais, « qu’il s’agisse de l’inauguration d’un centre commercial à Amiens ou à Tourcoing, ou de la pose de la première pierre de l’entrepôt Amazon de Boves, Xavier Bertrand ne rate jamais une occasion de se montrer et d’apporter son soutien au modèle mortifère de la grande distribution. » Pire, il engage bien souvent les finances de la Région, aveuglé par une croisade idéologique digne du siècle dernier, nourrie de croissance et de consommation comme ressort d’un putatif accomplissement humain.
Pour Yannick Brohard, co-secrétaire régional d’EÉLV Nord Pas-de-Calais, « Ce modèle est une aberration, un désastre écologique, économique et humain. Sur le plan écologique, il participe à la hausse des rejets de CO2 dans l’atmosphère, à l’artificialisation des terres, et au trafic automobile et routier. Sur le plan économique, il détruit des emplois pérennes de proximité au profit d’un emploi précaire marqué par l’aliénation et le turn-over. Sur le plan humain, il est en totale contradiction avec les aspirations à une vie décente et digne sur une planète vivable. »
Croire que l’on contentera les peuples à grands renforts de promotions commerciales, de téléviseurs à écrans larges ou de machines à laver le linge est la marque d’une grande pauvreté d’esprit. Ce modèle vit ses derniers soubresauts, ce que semblent montrer les déboires financiers du groupe Auchan dans la région. Nos modes de consommation, de production, nos rapports à la propriété et à la possession sont en train d’évoluer vers des pratiques plus justes, plus soutenables et plus équitables. La jeunesse inquiète et mobilisée l’a bien compris qui se moque du Black Friday pour lui opposer un Green Friday à l’occasion d’une nouvelle marche pour le climat.
Yannick BROHARD et Hélène HARDY
Co-secrétaires régionaux d’Europe Écologie Les Verts – Nord Pas-de-Calais