EÉLV Nord Pas-de-Calais dénonce la hausse des tarifs décidée par la société Ilévia dans la métropole lilloise, et réaffirme sa volonté d’instaurer la gratuité des transports en commun.
Partager

Lille, le 31 juillet 2019,
Demain, 1er août, la société Ilévia chargée des transports en commun dans la MEL, augmentera ses tarifs. Tous les abonnements subiront ainsi une hausse de l’ordre de 1,5%. Cette décision s’inscrit dans le cadre d’une restructuration des services offerts aux usagers, qui a vu des perturbations dans les horaires, des changements dans les lignes et des suppressions d’arrêts. Des collectifs d’usagers se sont d’ailleurs constitués qui tentent de faire revenir Ilévia sur certaines de ses décisions. Pour Katy Vuylsteker, porte-parole d’EÉLV Tourcoing-Vallée de la Lys, « c’est une décision d’autant plus incompréhensible qu’elle se conjugue à une baisse de la qualité de service ».
Cette hausse n’est pourtant pas une surprise, puisqu’elle était inscrite dans la concession de service public, à laquelle seul·e·s les élu·e·s métropolitain·e·s EÉLV s’étaient opposé·e·s.
Pour EÉLV NPdC, cette hausse doit être l’occasion de discuter de l’avenir des politiques de transports publics. Sur le territoire de la MEL bien sûr, mais aussi sur ceux des 11 aires urbaines denses que comptent le Nord et le Pas-de-Calais.
Pour Jérémie Crépel, porte-parole d’EÉLV Nord Pas-de-Calais et président du groupe EÉLV à la MEL, « la question des mobilités est un enjeu d’avenir, et concerne autant les sujets environnementaux que sanitaires ou sociaux : pollution atmosphérique, qualité de vie, accès à tous·tes, fluidité … autant de problèmes à régler qui participent des actions à mener pour résoudre l’urgence climatique ».
A l’image de ce qui a été mis en place dans la métropole dunkerquoise (gratuité des transports et augmentation de l’offre), EÉLV Nord Pas-de-Calais se déclare favorable à la gratuité universelle des transports collectifs communs urbains, ainsi qu’à la densification et à l’efficacité nécessaires des réseaux.
Réuni le 29 juin à l’occasion des journées d’été régionales des écologistes, le Conseil Politique Régional a adopté à l’unanimité une motion « pour une mobilité durable, décarbonée et justement financée », dans laquelle, outre la gratuité universelle progressive, il affirme :
  • soutenir des programmes municipaux pour 2020 qui s’inscriront dans cette démarche 
  • soutenir toute politique garantissant l’accessibilité, le confort et la sécurité de toutes
  • soutenir toute politique visant à réduire la dépendance à la voiture individuelle
  • demande un investissement massif de l’État et des collectivités en faveur des transports collectifs, y compris dans les zones rurales dans un soucis de justice spatiale.
Yannick BROHARD et Hélène HARDY
Co-secrétaires régionaux d’EÉLV Nord Pas-de-Calais