Programme complet des journées d’été EELV Hauts de France – BERCK
Partager

PROGRAMME JOURNEES D’ETE

EELV HAUTS-DE-FRANCE

 

Samedi 29 juin 2019

13h45 : Lancement des journées d’été par les 3 secrétaires régionaux:

Remerciements aux militant-es et encouragements aux député-es européen-nes du Nord Pas de Calais ….. Avec un zeste d’humour …. Suspens … Surprise

14h -16h : Plénière d’ouverture

« Répondre aux urgences environnementales dans la mise en œuvre des politiques locales »

Animation : Gil Mettai, Yannick Brohard
Intervenant-e : Karima Delli, Damien Carême et Brigitte Fournié-Turquin

Le rapport du GIEC sur le dérèglement climatique qui s’accélère, tout comme le rapport de l’IPBES sur l’effondrement de la biodiversité nous laisse peu de choix et peu de temps : il faut AGIR et VITE …. Et à tous les niveaux. Les politiques locales à la main des municipalités et des intercommunalités sont tout aussi importantes que les politiques régionales ou nationales ; notamment car elles sont de proximité et en lien direct avec les citoyen-nes. Encore faut-il savoir ce qu’il faut faire, dans quelle urgence et comment s’y prendre. C’est un des enjeux de l’année qui vient.

 

16h30 – 19h : 5 ateliers différents

Salle 1 : comment agir pour la qualité de l’air ?

Intervenante : Marine Tondelier

Notre région est celle où la qualité de l’air est la plus mauvaise, avec les conséquences dramatiques que l’on connait. C’est maintenant un fait acquis et reconnu par une grande majorité des institutions et de nos concitoyens. C’est une premiere étape de franchie ; mais nous ne sommes pas au bout de nos peines. Quelles initiatives fortes doivent être prises, rapidement, à tous les niveaux pour retrouver un air sain ?

Salle 2 : organiser, maitriser et animer une campagne électorale

Intervenants : Thierry Brochot, Jérémie Crepel

A partir du 1er septembre commence la période de la campagne pouvant donner lieu à des remboursements. C’est en général le timing dans lequel s’inscrivent les stratégies de campagne et où commence sérieusement sa mise en œuvre. Cet atelier s’attachera à préciser à partir des expériences et grâce aux savoirs des 2 intervenants, les modalités de conception et mise en œuvre d’une campagne, de la définition de la stratégie à l’élaboration du budget…jusqu’au rendu des comptes de campagne, 10 semaines après le vote.

 

Salle 3 : les enjeux du mandat européen 2019 – 2024

Intervenant-e : Karima Delli, Damien Carême

A la veille de l’installation du parlement européen prévue à partir du 2 juillet, il importe de comprendre les enjeux du mandat qui commence dans un contexte d’urgence écologique et sociale jamais atteint. Les rapports de force au sein du Parlement européen ont bougé et le groupe Verts-ALE (Alliance libre européenne) avec 74 député.es va augmenter son influence sur les votes du parlement. Une feuille de route écolo pour le mandat a été établie qui sert de pierre angulaire aux négociations liées à l’installation du parlement européen et de ses instances.
Philippe Lamberts et Ska Keller, reconduit à la co-présidence du groupe Verts-ALE mènent ces négociations.

https://www.facebook.com/philippelambertseurope/posts/1425208830954002?__tn__=K-R

 

Salle 4 : Prévention du harcèlement et des violences sexistes et sexuelles

Intervenantes : Rosalie Salaün, Anaïs Leleux

Les violences faites aux femmes ne peuvent être considérées comme simplement accidentelles dans la relation entre individus car elles reposent sur un ensemble de facteurs historiques, culturels, sociaux et psychologiques. Elles ne sont pas non plus isolées.

Phénomène systémique, hiérarchique et asymétrique, le sexisme a des conséquences graves et relève d’un continuum. La formation, à partir d’exemples concrets et précis, vise la conscientisation de ces phénomènes et fait réfléchir sur les réactions appropriées.

 

Salle 5 : l’utilisation des réseaux sociaux dans le cadre du mandat d’un-e élu-e

Intervenante : Priscilla Cassez

 

_____________________________________________________________________________________

 

Dimanche 30 juin 2019

9h – 12h : 2 ateliers durant toute la matinée

Sur le terrain : Comment préserver la faune et la flore en zone touristique : l’exemple de la baie

Sortie avec un guide en baie d’Authie

 

Salle 4 : Prévention du harcèlement et des violences sexistes et sexuelles

Intervenantes : Rosalie Salaün, Anaïs Leleux

Les violences faites aux femmes ne peuvent être considérées comme simplement accidentelles dans la relation entre individus car elles reposent sur un ensemble de facteurs historiques, culturels, sociaux et psychologiques. Elles ne sont pas non plus isolées.

Phénomène systémique, hiérarchique et asymétrique, le sexisme a des conséquences graves et relève d’un continuum. La formation, à partir d’exemples concrets et précis, vise la conscientisation de ces phénomènes et fait réfléchir sur les réactions appropriées.

9h – 10h30 : 1ére série de 3 ateliers d’une heure trente

Salle 1 : Comprendre et agir pour stopper l’effondrement de la biodiversité

Intervenants : Emmanuel Cau, Vincent Cohez (sr)

Il nous faut tout d’abord bien comprendre, à partir de quelques exemples les logiques de la biodiversité, des écosystèmes et du fait que nous en faisons partie tout en contribuant à sa destruction. Il nous faut identifier les nombreuses causes qui contribuent à son appauvrissement, au point qu’on parle aujourd’hui de la perspective de son effondrement.

On s’attachera ensuite à détailler l’ensemble des initiatives qui peuvent être prises, en s’appuyant sur des textes règlementaires ou législatifs dont on précisera aussi les insuffisances, voire les régressions en cours.

 

Salle 2 : Quelle économie de la transition écologique

Intervenante : Christiane Bouchart, Sébastien Boucq

La transition écologique qu’impose aujourd’hui absolument les limites de la planète qui se manifestent par le dérèglement climatique et l’appauvrissement accéléré de la biodiversité, associé à l’urgence sociale nécessite de repenser radicalement le fonctionnement de l’économie. Quelles initiatives peuvent être prises au niveau local pour impulser cette évolution ?

 

Salle 3 : Mobilité : quels modes de transports pour demain ?

Intervenants : Michel Magniez, Jérémie Crepel

Notre objectif d’augmenter l’utilisation de mode de transports doux : marche, Vélo, transports collectifs au détriment de la voiture individuelle est bien établi et de plus en plus partagé, au moins dans les discours. Il est toutefois 2 questions qui se révèlent plus complexes qu’il n’y parait : d’abord comment passe-t-on concrètement dans les agglomérations et dans les zones moins denses de la situation actuelle à la situation souhaitée ? : phase de transition, investissement, synchronisation, gratuité ou pas, etc. ; Ensuite quel impact sur tous ces modes de transport motorisé va avoir la fin annoncée des moteurs à énergie fossile. D’autres questions pourront aussi être traitées selon les attentes des participant-es.

11h – 12h30 : 2ème série de 3 ateliers

Salle 1 : Comment gérer la transition écologique dans une commune

Intervenant : Francis Maréchal

Demain vous serez élu-e d’une majorité, ou d’opposition, voir même Maire ! J Vous aurez à cœur d’engager cette fameuse « transition écologique ». Comment allez-vous vous y prendre ? Par où commencer ?
Francis Maréchal, adjoint au maire de Loos en Gohelle, nous éclairera à partir de la propre expérience de l’équipe municipale dont il est un membre très actif.

 

Salle 2 : la place de l’éducation populaire dans la transition écologique

Intervenante : Myriam Cau

La transition écologique appliquée à l’échelle communale se fait avec l’ensemble des citoyen-nes. L’éducation populaire est un bon outil pour mettre les personnes en mouvement et apprendre à construire en marchant ensemble. Elle nécessite néanmoins d’être bien pensée et coordonnée pour offrir les cadres et les initiatives qui lui permettront d’exister et d’atteindre ses objectifs.

 

Salle 3 : gestion et diminution des déchets

Intervenante : Brigitte Fournié-Turquin

En un peu plus de 30 années, nous sommes passées des décharges municipales au tryptique : tri sélectif, réemploi des objets ou des matériaux et déchets finaux produisant de l’énergie. Ce schéma reste encore à être déployé à certains endroits mais il est celui vers lequel toutes les agglomérations tendent. On pourra évoquer comment rendre ce schéma le plus efficient possible ; et s’engager sur les nouvelles pistes que sont les opérations zéro déchets, le développement de l’économie circulaire, ou la lutte contre l’obsolescence des objets. Un gros dossier donc, en général à la main des agglomérations plus que des communes.

 

14h – 16h : Plénière de clôture

« Quelle perspective, quel contenu, quelle organisation pour l’écologie politique »

Animation : Anne Mikolajczak  Intervenant : Hélène Hardy, François Thiollet et Julien Bayou

La séquence des européennes est venue affirmer clairement la centralité de l’écologie dans la pensée politique. Et installé pour la première fois dans un scrutin national, un parti écologiste nettement en tête des partis qui souhaitent la transformation du système. Comme il a été dit le soir même, ce résultat nous oblige …. La question est de préciser à quoi il nous oblige précisément et comment il faut s’y prendre : quelles orientations, quels objectifs, quelle organisation.

 

François Thiollet est elu EELV à Blois, enseignant. Il est animateur d’une des sensibilités d’EELV et co-porteur avec Charlotte Soulary de la motion « Nous changer pour tout changer » mis en débat au conseil fédéral de ces 22-23 juin.

Julien Bayou est membre du bureau exécutif et porte-parole national d’EELV ; il est en charge de la démarche de ré-invention d’EELV.