Projet « CAP 2020 » d’agrandissement du port de Dunkerque : EELV dépose un cahier d’acteur au débat public
Partager

Crédit photo : Wikipédia

Projet « CAP 2020 » d’agrandissement du port de Dunkerque :

EELV dépose un cahier d’acteur au débat public

Dunkerque, le 13 décembre 2017

EELV Flandre Maritime a déposé un cahier d’acteur dans le cadre du débat public en cours sur le projet de création de nouveaux bassins portuaires « CAP2020 » du Grand Port Maritime de Dunkerque.

Ce cahier d’acteur détaille le positionnement d’EELV Flandre Maritime et s’intéresse notamment aux impacts systématiquement sous-évalués de ce type de projets, en matière de biodiversité, d’urbanisme, de pollutions de l’air, visuelle et sonore.

Pour être opérationnel à l’échelle de l’arrière-pays, ce projet CAP 2020 demande de forts investissements, notamment pour rendre fonctionnel le transit des conteneurs en mode alternatif sur l’ensemble de l’arrière-pays, alors qu’aucune garantie ambitieuse et efficiente n’est actuellement apportée en matière d’intermodalité ferroviaire et fluviale. Ce projet va considérablement faire augmenter le trafic routier, alors que le Dunkerquois représente déjà plus de 2/3 des émissions de gaz à effet de serre de la Région.

Les chiffres de création d’emplois annoncés restent très globaux et non déclinés, sans s’interroger sur l’impact de l’automatisation croissante de ce type d’emplois et plus largement sur l’influence de ce projet sur la destruction d’emplois potentiels issus de filières locales.

Pour EELV, ce projet est un outil de la mondialisation libérale, visant à augmenter et accélérer les échanges de matériaux et de produits, majoritairement réalisés dans le cadre de normes sanitaires, sociales et environnementales basses.

Localement, ce projet très couteux de plus de 700 millions d’euros entre en contradiction avec les objectifs de la 3ème révolution industrielle dans laquelle la Région s’est engagée (rev3) et avec la volonté de relocaliser l’économie en s’appuyant sur les atouts du Dunkerquois. Il viendrait grever d’autant les investissements nécessaires à la mise en œuvre effective d’une transition écologique pour dynamiser notre territoire.

EELV Hauts-de-France soutient la démarche d’EELV Flandre Maritime et demande une politique globale et cohérente de réduction de la pollution par transport de marchandises dans la Région Hauts-de-France (relocalisation de l’économie, train, fluvial, ferroutage, plate-forme multimodale, dernier kilomètre).

EELV Flandre Maritime & EELV Hauts-de-France

 

Retrouver le cahier d’acteurs d’EELV Flandre Maritime ICI