Communiqué : Pic de pollution de l’air – Agir dans l’urgence et à long terme
Partager

COMMUNIQUE DE PRESSE

Pic de pollution de l’air :

Agir dans l’urgence et à long terme

Lille, le 21 juin 2017,

Selon Atmo Hauts-de-France, notre région connaît depuis hier un nouveau pic de pollution atmosphérique à l’ozone et aux particules fines dans un contexte de canicule. Les épisodes de canicule, facilitant les pics de pollution, sont amenés à être plus fréquents et extrêmes avec le dérèglement climatique.

Face à ce nouveau pic, aucune mesure d’anticipation n’a pourtant été prise par la Préfecture de Région. Il n’est plus possible d’attendre passivement. Europe Ecologie Les Verts demande donc à nouveau, en plus de la limitation obligatoire des vitesses à 70 km/h sur l’ensemble du réseau autoroutier et routier :

– la gratuité des transports en commun et du stationnement résidentiel,

– la mise en place d’une circulation restreinte aux véhicules les plus polluants, avec les vignettes Crit’Air, et la mise en œuvre de l’interdiction de circulation de poids lourds en transit. 

Au-delà des pics de pollution, nous respirons au quotidien un air de qualité très médiocre. Il faut donc agir dans l’urgence mais aussi à long terme et dans un souci de justice sociale. Les écologistes appellent le Gouvernement à prendre ses responsabilités et proposent des mesures de fond dans tous les secteurs (transport, chauffage, industrie, agriculture), et notamment de : 

– développer massivement les transports en commun et les modes de déplacement doux. Restaurer la taxe poids-lourds.

– sortir du diesel, en supprimant sa niche fiscale et en affectant la moitié des dépenses économisées à une prime de conversion automobile pour les ménages les plus vulnérables.

– rénover jusqu’à 750 000 logements par an, en donnant la priorité aux ménages victimes de précarité énergétique.

Pour rappel, le respect des normes françaises et de la valeur recommandée par l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) de 10 mg/m3 de PM 2,5 permettrait d’éviter à l’échelle de la région et plus particulièrement de ses grandes villes environ 4900 décès chaque année et jusque 16 mois de gain d’espérance de vie à 30 ans.

Lisette Sudic et François Veillerette, porte-paroles EELV Hauts-de-France