2 Milliards de plus pour finir de convaincre de la nécessité d’une transition énergétique !
Partager

Voilà un débat qui commence bien ! EDF annonce une nouvelle augmentation du coût de l’E.P.R. de Flamanville…3,5 milliards à l’origine, puis 5 milliards, ensuite 6,5 milliards et enfin aujourd’hui 8,5 milliards auxquels il faut ajouter les 600 millions à rembourser à l’Italie qui vient de décider d’arrêter les frais. Et nous attendrons le prix de demain… car il n’y a aucune raison de s’arrêter là.

C’est donc comme ça que commencera le Grand Débat National sur la Transition Energétique !

Nous y serons présents, dans les régions comme au niveau national pour proposer la sobriété, l’efficacité énergétique et le développement des renouvelables : isolation de l’habitat ancien, révolution dans les modes de transport, habitudes de vie et abandon du mythe de la consommation infinie de biens matériels.

Ces grands chantiers, s’ils sont entrepris avec l’ambition qu’ils réclament, sont aussi une contribution à la sortie de crise tant par la création d’emplois que par l’augmentation du pouvoir d’achat. Un double effet que nos élus initient en région avec un premier programme de 100 000 logements rénovés. C’est possible, ça marche et leur prix, lui,  n’a pas été multiplié par trois depuis le lancement du projet.

Les élus responsables et prévoyants sont aujourd’hui ceux qui proposent d’investir durablement l’argent public avec des effets immédiats pour la population…et ce sont les élus écologistes !

Alors, ces deux milliards supplémentaires, avant d’autres, nécessaires pour la prolongation des centrales (50 milliards prévues), sont la preuve de l’absurdité d’un projet industriel qui n’a plus aucune réalité économique… les dogmatiques sont maintenant ceux qui continuent à croire à un atome sublimé qui n’a pourtant plus aucun argument à opposer aux dangers permanents que les centrales font courir aux territoires sur lesquelles ils sont implantés. 

Sans doute que le dernier argument d’EDF sera…. « mais pour 2 milliards, t’as plus rien »…funeste présage… car pour ces deux milliards là, on aura en effet pas grand chose.

Face à cette gabegie, la solution c’est l’écologie !

 .

Vincent Dhelin, Sylviane Dupont
Secrétaires régionaux