Newsletter d’EELV Hauts-de-France du 12 janvier 2018

Lettre d'indormation EELV

EELV Hauts-de-France

 

Edito des secrétaires régionaux

Cher tous, chères toutes,
 
En ce début 2018, nous tenons tout d’abord à vous souhaiter joie, amour, paix, santé, épanouissement et sérénité dans vos vies personnelles et professionnelles.
 
L’année 2017 aura été paradoxale pour l’écologie. Alors que la conscience écologique progresse, que nos idées se diffusent au sein de plusieurs mouvements politiques, au point que l’un d’eux se reconnaisse même de la Charte des Verts mondiaux, le principal mouvement de l’écologie politique s’est retrouvé affaibli.
 
Pour autant, nous restons convaincus que nous avons toujours besoin d’un mouvement de l’écologie politique autonome, même si celui-ci doit travailler avec d’autres et s’ouvrir encore davantage sur la société. Face à la crise environnementale et sociale, l’action individuelle et associative est nécessaire mais doit s’accompagner d’un changement de société, pour que le gaspillage et l’accaparement des ressources cessent. Les réponses se trouvent au sein de l’écologie politique, seule idéologie à la fois sobre et émancipatrice. A nous de la faire vivre. En ce sens, l’année 2018 sera une année constructive qui doit nous préparer aussi aux échéances futures.
 
L’ouverture du tiers-lieu « Le Moulin de Wazemmes » en lieu et place de « La Maison de l’Écologie Régionale » est une des façons de rencontrer davantage la société civile. Nous vous invitons toutes et tous à son inauguration le samedi 13 janvier à 16h, autour d’une galette participative, au 30 rue des Meuniers à Lille. A nous également de faire vivre en région des Assises de l’écologie qui doivent nous permettre d’aller à la rencontre des mouvements politiques, syndicaux, associatifs, des citoyennes et des citoyens pour décider de l’avenir que nous voulons nous donner. Il nous faut aussi renforcer nos groupes locaux et mieux porter notre discours au niveau régional. C’est ainsi qu’EELV s’est exprimé en décembre sur l’extension du port de Dunkerque et sur le budget de la région Hauts de France.
 
Tous ces chantiers, comme ceux que nous ne manqueront pas de trouver en cours de route, nous souhaitons, plus que jamais, les mener avec vous.
 
Au plaisir de vous retrouver en 2018,
 
Amitiés écologistes,
Jérémie Crépel, secrétaire régional EELV Nord-Pas-de-Calais
Gil Mettai, secrétaire régional EELV Picardie
 

Agenda de rentrée 2018

 Mercredi 17 janvier, de 19h à 21h : Conseil Politique Régional d’EELV, Moulin de Wazemmes, 30 rue des Meuniers à Lille (métro Gambetta)
 
Jeudi 18 juin, 19h : Rencontre des Gauches de transformation sociale et écologique : ateliers participatifs sur le travail, le logement, l’environnement, les biens communs. Ahvec le collectif citoyen de dialogue des gauches, le PCF, Génération.s Ensemble, le Parti Pirate et EELV. RDV au Gymnase place du Sébastopol à Lille (métro République)  
 
Jeudi 08 février, 19h : Assises de l’écologie : quel avenir pour l’écologie ? dans le Cambraisis (lieu exact à venir)
 

 

Nos groupes locaux 

EELV Flandre Maritime & EELV Hauts-de-France

Projet « CAP 2020 » d’agrandissement du port de Dunkerque :
EELV dépose un cahier d’acteur au débat public

EELV Flandre Maritime a déposé un cahier d’acteur dans le cadre du débat public en cours sur le projet de création de nouveaux bassins portuaires « CAP2020 » du Grand Port Maritime de Dunkerque.

Ce cahier d’acteur détaille le positionnement d’EELV Flandre Maritime et s’intéresse notamment aux impacts systématiquement sous-évalués de ce type de projets, en matière de biodiversité, d’urbanisme, de pollutions de l’air, visuelle et sonore.

Pour être opérationnel à l’échelle de l’arrière-pays, ce projet CAP 2020 demande de forts investissements, notamment pour rendre fonctionnel le transit des conteneurs en mode alternatif sur l’ensemble de l’arrière-pays, alors qu’aucune garantie ambitieuse et efficiente n’est actuellement apportée en matière d’intermodalité ferroviaire et fluviale. Ce projet va considérablement faire augmenter le trafic routier, alors que le Dunkerquois représente déjà plus de 2/3 des émissions de gaz à effet de serre de la Région.

Les chiffres de création d’emplois annoncés restent très globaux et non déclinés, sans s’interroger sur l’impact de l’automatisation croissante de ce type d’emplois et plus largement sur l’influence de ce projet sur la destruction d’emplois potentiels issus de filières locales.

Lire la suite de l’article sur npdc.eelv.fr

______________________

EELV Cambrai et environs

Ferroviaire – sortir Cambrai de l’enclave

La semaine dernière, s’est tenu, à Cambrai un comité régional Hauts de France où il a été question de la ligne reliant Cambrai à Douai et Lille.
 
L’exaspération est grande chez tous les usagers de cette ligne :
– Pas suffisamment de trains – retards à répétition – annulations de trajets (parfois à la dernière minute) – conditions de transport dégradées
Le rapport prospectif des transports daté de février 2016 qualifie la ligne de « sensible » (voir le lien ci-dessous). Ce qui la menace à plus ou moins court terme. Nous ne pouvons que nous opposer à cette politique de l’abandon et soutenons au contraire qu’il est nécessaire d’investir dans ce moyen de transport durable car c’est un enjeu économique, social et écologique!
 
Lien vers la suite de l’article sur facebook ou sur npdc.eelv.fr – rédacteurs : Thomas Walet et Thomas Frémond (EELV Cambrésis)
 
_________________________

EELV Bassin Minier

 L’opposition n’a pas de proposition? Cas pratique sur les conseils de quartiers!

Ou le jour où le FN a préféré saborder des propositions dont il reconnaissait lui-même la veille qu’elles étaient bonnes et applicables en l’état sans coût pour la commune… juste pour nous punir d’on ne sait pas trop quoi…

« Ils ne font jamais de propositions, ils ne font jamais de propositions », clame le FN à longueur de semaine à propos de notre opposition municipale. « Feignéants », « ils ne travaillent pas », « bons à rien », « aucun projet », vous connaissez la chanson.

De notre côté, nous vous proposons un cas pratique pour comprendre que le problème ne vient pas forcément de nous, car le dernier Conseil municipal nous a offert un épisode assez symptomatique (raconté dans cet article de la Voix du Nord daté d’hier – cliquer sur le lien pour y accéder).

Après une commission de plus de deux heures la veille à 19 heures au cours de laquelle j’avais fait plusieurs amendements à la motion « Conseils de quartier » dont nous avons longuement discuté, j’avais réussi à convaincre le maire et son adjoint Christopher Sczcurek de l’intérêt de baisser l’âge limite pour faire partie des Conseils de quartier à 16 ans (à 16 ans aussi on a un avis à donner sur là où on vit), sur la nécessité d’inclure un critère de parité (sinon le tirage au sort parmi plus de candidats hommes que femmes aboutira à une assemblée déséquilibrée), et sur le fait, puisque les élus (sauf le maire et son adjoint, voyez la subtilité) étaient interdits de Conseils de quartier, d’en exclure aussi les candidats aux élections.

Lire la suite de l’article sur le blog de Marine Tondelier, élue d’opposition à Hénin-Beaumont – rédactrice : Marine Tondelier


EELV Hauts-de-France

Communiqué de presse

Budget 2018 du Conseil régional Hauts-de-France : 
Xavier Bertrand sacrifie les transports du quotidien et l’environnement dans une logique austéritaire

Lille, le 15 décembre 2017,

Le Conseil régional des Hauts-de-France a adopté son budget 2018, marquant le deuxième exercice budgétaire de l’executif de Xavier Bertrand.

EELV Hauts-de-France constate premièrement les faiblesses du Rapport d’Orientation Budgétaire, qui s’apparente à une analyse financière sans traduction politique. EELV partage ainsi l’avis du CESER Hauts-de-France sur le manque de détails sur les orientations prévues pour chaque politique sectorielle.

Ce budget 2018 s’inscrit dans une logique austéritaire, avec une baisse de plus de 80 millions d’euros des dépenses de fonctionnement, alors même que les fonds européens (FSE, mais aussi FEDER dont la Région est autorité de gestion) sont sous-utilisés par la Région.

Cette logique austéritaire est particulièrement marquée dans le domaine des transports du quotidien. Alors que le rapport national de l’ARAFER fait apparaître sur 2015-2016 une progression des taux de retard et d’annulation des TER régionaux, supérieurs à la moyenne nationale, Xavier Bertrand décide une forte diminutation des investissements dans les transports, passant de 32 % à 11,2 % du budget entre 2017 et 2018. EELV Hauts-de-France dénonce notamment :

– l’absence du projet Picardie-Roissy dans le budget prévisionnel, projet pourtant indispensable pour relier Amiens et Creil à la zone aéroportuaire de Roissy via le TGV et le TER et soulager l’engorgement de la Gare du Nord ;

– l’absence de crédits dans le budget prévisionnel pour l’électrification de la ligne Rang-du-Fliers / Amiens, qui constitue pourtant une modernisation nécessaire à une meilleure utilisation de la ligne Boulogne-Amiens-Paris ;

– les impacts potentiels sur la qualité de service d’une convention TER qui sera revue à la baisse.

Lire la suite du communiqué sur npdc.eelv.fr

____________________

Communiqué de presse

Réaction d’EELV suite à l’annonce de Xavier Bertrand sur l’ouverture à la concurrence du TER Hauts-de-France

Lille, le lundi 15 janvier 2018

Sur France 3, dimanche 14 janvier, Xavier Bertrand a annoncé l’ouverture à la concurrence du TER Hauts-de-France.
Pour EELV, cette annonce suscite inquiétudes et interrogations.
    
En effet, lors de la séance plénière du conseil régional de décembre, Xavier Bertrand et son exécutif ont annoncé vouloir profiter des négociations qui doivent s’ouvrir avec la SNCF en 2018 pour faire des économies sur le TER, pointant les nombreux retards sur le réseau.
    
EELV affirme que l’objectif d’une éventuelle ouverture à la concurrence ne peut être de faire des économies sur le dos des usagers et usagères du TER des Hauts-de-France qui ont besoin que la région investisse davantage dans le TER, comme l’ont montré récemment les différents comités régionaux TER. Cette logique de réduction de coût pourrait notamment entrainer la suppression à court terme de plusieurs lignes.
        
Si Xavier Bertrand se lance dans l’expérimentation sur certaines lignes, il doit le faire a minima à qualité de service public égal, en maintenant le nombre des dessertes, la tarification sociale et le même niveau de tarifs, ainsi que les personnels en gare et dans les rames. La sécurité à bord des TER n’est pas négociable et exige à bord des trains la présence de personnels en plus de celle du conducteur.
    
Lire la suite du communiqué


EELV National 

Communiqué de presse

Oise : Les chasseurs ne sont pas des auxiliaires de police

Europe Écologie – Les Verts exprime sa consternation sur la mise en place prochaine de la convention « Chasseurs vigilants » en partenariat avec la gendarmerie, signée par le Préfet de l’Oise. Certains chasseurs deviendraient ainsi « les RG des campagnes », selon les termes du président de la fédération des chasseurs de l’Oise. La question des critères d’une telle attribution s’impose : les chasseurs ne sont pas, loin s’en faut, les seuls connaisseurs des espaces naturels ni les plus qualifiés en ce domaine.

EELV rappelle que seuls 1,7% des Français pratiquent le « loisir » de la chasse, et pourtant, celui-ci accapare la nature au détriment d’autres activités (promenade en famille, randonnée pédestre, vélo). Le nombre d’accidents de chasse selon l’ONCFS est de 143 pour la saison 2016/2017 dont 18 mortels. Nous déplorons 350 morts (humaines) depuis 2000 dont 10 à 20% de non-chasseurs et plus de 1000 accidents.

Lire la suite du communiqué

Si vous ne souhaitez plus recevoir de messages de la part de Nord Pas de Calais, nous vous invitons à exercer votre droit de désinscription en cliquant ici : http://npdc.eelv.fr/gestion-de-votre-abonnement-a-la-lettre-dinformation/ . Si vous avez reçu cet email par une liste de diffusion, vous pouvez gérer votre abonnement à la liste à cette adresse : listes.eelv.fr

Conformément à la loi Informatique et Libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant.