Pollution de l’air : EELV Nord-Pas-de-Calais demande au Préfet l’application immédiate des mesures d’urgences

COMMUNIQUE DE PRESSE

Pollution de l’air :
EELV Nord-Pas-de-Calais demande au Préfet l’application immédiate des mesures d’urgences

Lille, le 29 mai 2018,

Alors qu’Atmo Hauts-de-France lance une nouvelle alerte pollution aux particules fines sur l’ensemble des départements du Nord et du Pas-de-Calais aujourd’hui et demain, avec un épisode similaire précédent proche, EELV Nord-Pas-de-Calais dénonce l’inaction du Préfet. Afin de protéger la population, les écologistes lui demandent de mettre en place les mesures d’urgence prévues en cas d’alerte, telles que les restrictions des épandages agricoles, la réduction des émissions industrielles et les limitations de vitesse et de circulation routière.

Pour Jérémie Crépel, secrétaire régional d’EELV Nord-Pas-de-Calais et élu en charge de la santé à Lille, « la situation est grave. Les alertes se sont multipliées depuis le début du printemps, alors que le seuil d’information de 50 µg/m3 d’air pour les PM10 ne doit pas être dépassé plus de trois fois par an, selon les directives de l’OMS. A chaque pic de pollution correspond des pics d’hospitalisation et de décès pour des nourrissons, des insuffisants cardiaques et respiratoires, des personnes âgées. Nous perdons tous en moyenne 16 mois d’espérance de vie dans la région à cause de la pollution. L’inaction du préfet est coupable. ».

Martin Besnier, porte-parole d’EELV Nord-Pas-de-Calais, demande « la mise en place sans délai de la circulation différenciée dans la métropole de Lille, ainsi que la gratuité des transports en commun ». Plus globalement, ce sont des mesures de fond, telles que les 70 propositions pour une mobilité durable des élu-e-s EELV à la Métropole Européenne de Lille, qu’il convient de mettre en place.

Jamel Oufqir, porte-parole EELV Nord-Pas-de-Calais

Laissez un commentaire

Remonter