Communiqué : Pour une agriculture durable dans le Cambrésis
Partager

Pour une agriculture durable dans le Cambrésis

Communiqué du groupe EELV du Cambrésis, à l’occasion du Salon de l’agriculture

Le salon de l’agriculture 2018 s’est tenu à Paris et a offert une vitrine au monde agricole. L’occasion pour nous de revenir sur ce sujet qui constitue un enjeu majeur pour notre société.

Dans le Cambrésis, l’économie est fortement axée sur l’agroalimentaire et sur les cultures céréalières et betteravières. Ces cultures, aussi efficaces soient elles, n’apportent pas les réponses aux inquiétudes légitimes des consommateurs sur la protection de l’environnement, la pollution, les pesticides, les perturbateurs endocriniens… le mieux consommer est une préoccupation majeure aujourd’hui chez de plus en plus d’individus. Une prise de conscience écologique est entrain de naître et de nombreux changements s’amorcent d’ors et déjà. De même, le monde agricole subit des crises à répétition et doit repenser son modèle qui est arrivé à bout de souffle : baisse des revenus, dépôts de bilan, suicides, PAC uniquement tournée vers le marché mondial, dépendance à l’agroalimentaire, crise sanitaire, ouverture avec CETA et MERCOSUR, pollutions, sont autant de problèmes auxquels les producteurs sont confrontés. A cela, on leurs propose d’être plus compétitifs, plus ouverts au monde et à l’Europe. Oui, mais à quel prix ? Où sont les limites de ce système libéral agricole qui appauvrit chaque jour nos exploitants et pollue nos sols et nos corps ?

C’est donc une nécessité pour nous de placer le #Cambrésis au cœur du changement qui s’annonce !

Face à ce défi central, EELV Cambrésis propose un nouveau pacte agricole durable et équitable pour tous les exploitants :

Nos propositions :

– Aider à la construction de nouvelles filières alimentaires, en favorisant les circuits courts et en développant des exploitations à tailles humaines.

Création de centrales d’achat régionales afin de concurrencer les règles imposées par l’agroalimentaire. Offrir une alternative de vente aux agriculteurs.

Prêter des locaux afin de permettre l’ouverture de magasins de producteurs dans les communes et ainsi promouvoir l’agriculture de proximité.

– Soutenir l’agriculture biologique en finançant, dés le départ, les aides à la conversion et en réorientant la PAC vers le développement de la filière bio.

– Aller vers le 100% bio dans les cantines scolaires, les EHPAD… partout où l’Etat a son mot à dire.

– Une TVA préférentielle à 5,5% sur les produits biologiques.

Autant que le politique et le monde agricole, c’est bien aux citoyens d’être acteurs de cette mutation. Le meilleur produit industriel non respectueux des hommes et de la nature, sont ceux qui ne sont pas consommés. Soyons consom’acteurs du changement écologique et offrons un avenir agricole juste et équitable à la France et à l’Europe.

Soyons ambitieux pour notre territoire,
Faisons du Cambrésis un territoire pilote de la transition écologique!

#SalonAgriculture #SIA2018

Ouvrir le communiqué au format PDF